Le blog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 13 février 2014

La playlist de l'hiver du Furet

Contradiction ! A l'heure où le magazine numérique FACES B sort un spécial Bruits & Silences, voici la playlist du Furet qui l'accompagne, et l'on n'y trouvera peu de place pour le silence...
Avec : Détroit (Bertrand Cantat, Pascal Humbert), Melt Yourself Down, Parquet Courts, Son Lux, Étienne Daho, Lorde, Jeremy Jay, Latyrx, Yodelice, Shearwater, Metronomy, WhoMadeWho, Factory Floor, RY X, Husbands, Loki Starfish, Louisahhh!!!

lundi 4 novembre 2013

La playlist de l'automne du Furet


Lire la suite...

vendredi 18 octobre 2013

La bande son de l'été

Concoctée rien que pour vos oreilles par Le Furet

 

lundi 15 octobre 2012

L’émiXION du Furet (2/2)

Ne pas avoir peur des grands écarts, ne pas hésiter à creuser de nouveaux sillons, chercher à dépasser les sens et affirmer les sons, s’enthousiasmer, sans tricher, garder intacte sa capacité à s’émerveiller, prôner le partage et l’instinct en tout, resserrer les liens, définir de nouvelles lignes… Le Furet poursuit ces mots d’ordre sans faillir. Nouvelle sélection musicale faite de rencontres, d’écoute et de passion.

Perles / Iamamiwhoami : Kin
Ne me demandez pas d’écrire deux fois leur nom (qui signifie littéralement «Je suis, suis-je qui je suis ?»), mais je ne manquerai pas de me repasser deux fois (et plus) ces perles livrées dans une mouture allant de la plus pure tradition de Cocteau Twins aux sautes d’humeur salvatrices d’Austra ou The Knife. L’électro recèle de nombreux trésors : celui-ci est un joyau à partager. Le groupe a au départ fait le buzz par ses vidéos…

Impeccable / Alt-J : An awesome wave
À la lecture, le nom du groupe se lirait Delta (la lettre grecque), mais l’impossibilité de la reproduire a obligé les quatre Anglais de Leeds à lui redonner ses lettres originelles : Alt-J (son raccourci sur Mac) ce sera ! Derrière ce pseudo mystérieux, on trouve aussi la pop-folk la plus aboutie de ces dernières décennies, aux contours parfois proches du sentiment religieux, dans le sens d’un lyrisme enflammé et sublimatoire. En à peine quelques écoutes, l’album prend des allures de grand classique, terre de contrastes empreinte d’une sensibilité à fleur de peau, symbolisée par la voix haut perchée et touchante du chanteur Joe Newman. Indispensable.

Renouveau / Rubin Steiner : Discipline in anarchy
Pas encore sorti qu'il fait déjà beaucoup parler de lui : Discipline in anarchy, le prochain album de Rubin Steiner, à paraître le 1er octobre chez le label bordelais Platinum Records, représente toute l'excellence du bonhomme. Aussi malin qu'éclectique, dansant que rock, tour à tour alternatif ou électro, cet opus a une capacité infernale à vous faire taper des pieds en remuant des épaules, à vous étonner aux entournures, à diversifier ses bases sans trahir l'électro prônée depuis des années. Après le crochet de l'an passé avec Ira Lee, on applaudit.
En écoute – et en pré commande - à cette adresse : http://shop.platinumrds.com/fr/213-discipline-in-anarchy

Élégant / And Also The Trees : Hunter not the hunted
Qui aurait cru que ce groupe, légendaire au temps de la new-wave, puisse encore tenir le haut du pavé quelques vingt années plus tard. Les romantiques anglais ont su, au fil du temps, tisser une folk douce, élégante et discrète – presque trop puisque n’ayant jamais disparu, ils font partie des éternels présents, dont les médias ne marquent que trop rarement le charme omniprésent. À classer désormais dans vos Top 5 ! D’urgence… L’album, lui, est édité en vinyle.

Sexy / Cucumber : The French Job
Pas étonnant avec un nom pareil que Cucumber excite les sens, les hanches et les orteils… Du vibrant Les Tics Érotiques (parfait pour un striptease maison) au dansant Chris Clubber, du Shocking au cinéphilique 12 Lightyears per hour, l’artiste ausculte et réinvente les années 60 et 70 musicales (swinging London, funk, Lalo Shifrin…) dans un groove ravageur.

Jubilatoire / Regina Spektor : What we saw from the cheap seats
Le Furet avoue, c’est chose rare, être jusqu’ici passé complètement à côté du phénomène Regina Spektor : un ratage à la hauteur de la claque que lui fait prendre cet album incroyable, incomparable, ovniesque et absolument jubilatoire. Chanteuse américaine d’origine russe, compositrice et musicienne hors pair, Regina Spektor a la classe d’une Alina Orlova et la sensibilité d’une Agnes Obel couplées au grain de folie et l’excellence d’une Björk. Tout cela rassemblé dans un même personnage donne une explosion des sens. Savourez-en chaque instant.

Le Furet craque aussi pour :
Philippe Petit : Extraordinary tales of a lemon girl / Passion Pit : Gossamer / Grimes : Vision / Don Niño : In the backyard of your mind / Lou Doillon : Places / Mensch : Mensch / The Hives : Lex Hives...

samedi 6 octobre 2012

L’émiXION du Furet (1/2)

Texte : Le Furet

Ne pas avoir peur des grands écarts, ne pas hésiter à creuser de nouveaux sillons, chercher à dépasser les sens et affirmer les sons, s’enthousiasmer, sans tricher, garder intacte sa capacité à s’émerveiller, prôner le partage et l’instinct en tout, resserrer les liens, définir de nouvelles lignes… Le Furet poursuit ces mots d’ordre sans faillir. Nouvelle sélection musicale faite de rencontres, d’écoute et de passion.



Heureux / Make The Girl Dance : Tchiki tchiki tchiki (Ep*)

Avec ce nouvel extrait de leur très agréable premier album Everything is gonna be OK in the end paru en octobre 2011, le duo français (composé du producteur Greg Kozo et de l’ancien animateur télé Pierre Mathieu) revient en piste avec un titre qui a enflammé les dancefloors de l’été. À la fois rockabilly, pop, dansant et délicieusement électro, rappelant le meilleur des B52’s, Tchiki Tchiki Tchiki est votre remède anti-morosité !



Réjouissant / Ornette : Crazy friends (Ep)

Remarquée avec son tubesque Crazy et un premier opus de chanson électro-pop, Ornette frappe encore plus fort avec ce Ep de duos réjouissants, frères de cœur dudit Crazy, invitant le rappeur américain Mike Ladd, le chanteur français Ours ou offrant à son Yes I do une rafraîchissante cure de jouvence à la mode scolaire.



Énergique / Mai Lan : Easy (Ep)

Sur la foi d'un seul Ep (soit un premier single + quelques extras), Mai Lan est en passe de devenir la chanteuse française la plus hype de la rentrée avec un nouvel album à paraître le 27 août. Un véritable trait d'union entre la puissance mélodique de Yael Naim et l'énergie de PJ Harvey : la grâce d’une pop excitée, futée et entraînante. À suivre de très très près...



Hystérique / Hyphen Hyphen : Wild Union (Ep)

Cinq titres sur lesquels il ne s’agira pas de se reposer (le deuxième Ep de ce combo niçois d’étudiants en arts plastiques), mais plutôt de s’adapter à leurs teintes folles et changeantes (notamment l’étonnant Atlas), encore jeunes certes, mais emplies des promesses d’un avenir solide… On est prêt à suivre leur délire, plutôt engageant en version live.



Tropical / Ondatrópica : Ondatrópica

Le collectif Quantic n’a de cesse de revisiter avec talent le répertoire latino-américain, et en particulier la richesse des cumbias colombiennes, source inépuisable de mélodies imparables. Pour preuve, leur nouveau projet, Ondatrópica qui, en seulement sept titres, a de quoi se faire déhancher tous les manchots de la terre… en réunissant légendes colombiennes et talents actuels. Un relookage des rythmes tropicaux qui se partage…



Chic / Hot Chip : In our heads

À n'en pas douter l'album qui fera connaître l'électro pop chic d'Hot Chip au grand public. Pour autant pas le plus recommandable de tous malgré quelques fulgurances, comme le divin Flutes ou l’aérien Motion Sickness, qui en font un indispensable du moment... Dommage que certains titres tirent vers l'ennui... voire le futilement commercial !