n1-p45-Philippines2-pleinepage.jpg

Texte et photo : Caroline Simon

Cet archipel lointain aux 7000 îles tropicales, pas encore saturé de touristes, regorge de plages idylliques, de paysages volcaniques saisissants et de rizières verdoyantes. Mais il mérite tout autant d’être connu pour sa population ô combien accueillante. Même la pauvreté n'altère pas la bonne humeur de ce peuple qui prend la vie comme elle vient, selon la fataliste mais sage expression bahala na, « c’est comme ça ». Une fois à Manille, passez votre chemin ! Cette capitale étouffante et grouillante ne présente que peu d’intérêt. En revanche, sa situation permet de rejoindre nombre d’îles paradisiaques en moins d’une heure de vol. Palawan, Mindoro, Bohol, Negros, Cebu : on a l’embarras du choix. Quelle que soit la destination finale, le meilleur moyen de visiter les îles est de louer un scooter. C’est ainsi qu’en roulant tranquillement, on s’imprègne du pays, de ses odeurs. On découvre les modes de vie des Philippins, leur habitat, leurs moyens de transport, leur travail, leurs loisirs, leur vie de famille. Aucun risque de tomber en panne d’essence : de nombreuses échoppes le long des routes vendent la « gazoline » rougeâtre, stockée dans des bouteilles de Coca-Cola (l’un des signes de la forte influence exercée par les Américains qui ont dirigé le pays pendant 45 ans). Et si l’on ne se sent pas de chevaucher une petite moto, on peut opter pour d’autres modes de transports typiques : les jeepneys ou les tricycles. Les premiers sont de vieilles jeeps de l’armée américaine, trafiquées et rallongées. Elles arborent chrome et couleurs éclatantes, ainsi que des inscriptions en tous genres, souvent religieuses. Généralement bondés, ils sont utilisés pour des trajets de courte ou longue durée. Quant au tricycle, c’est l’équivalent local du rickshaw : un side-car attaché à une moto et recouvert d’un auvent, qui peut transporter jusqu’à six personnes (bien qu’il soit légitime de se demander comment on va rentrer dans l’engin, même à deux !).

>>> Lire la suite : page 43