n1-p47-Philippines5-httpwww.scubagypsy.com_.jpg

Texte : Caroline Simon

14 mars, Padre Burgos, île de Leyte, Philippines

Debout à 7h, je suis surexcitée par le rendez-vous qui m’attend. Mais le ciel nuageux et l’horizon bouché risquent d’avorter la rencontre, car la présence du plus gros poisson du monde est loin d’être garantie, particulièrement quand la météo est mauvaise. Après un petit-déjeuner consistant, on embarque à six sur le bateau : une grande banka* équipée pour la plongée. Il faudra deux heures pour traverser la baie de Sogod et atteindre la bourgade de San Francisco, située au sud de l'île de Panaon. À l’arrivée, alors qu’un soleil miraculeux nous a rejoints, nous embarquons à bord un guide qui nous présente les règles à suivre pour approcher ces monstres gentils. La rencontre se fait en snorkeling (palmes, masque et tuba). La plongée en bouteille à leur côté est interdite, car réputée trop stressante pour ces animaux sensibles. Il faut respecter une distance minimum de trois à quatre mètres. Pas pour éviter les coups de dents, ils ne mangent que du plancton. Le principal danger vient des mouvements brusques de leur queue qui pourraient survenir en cas de peur. A notre arrivée sur le territoire des whale sharks, le pêcheur chargé de la vigie depuis le mât du bateau repère non loin une ombre dans l’eau. Avec une taille de 8 à 12 mètres, difficile de passer inaperçu en surface. Branle-bas de combat général sur le bateau ! Il faut chausser les palmes, enfiler son masque et son tuba et se positionner à l’avant, prêt à sauter. La banka s'approche au maximum de la masse à fleur d'eau, puis on nous crie "go-go-go !" et c'est chacun pour soi. On se jette à l'eau et on palme de toutes ses forces dans la direction indiquée. On ne tarde pas à l'apercevoir, ce requin inoffensif mais énorme, avec sa jolie robe grise à pois blancs.

>>> Lire la suite : page 45