Caroline a trippé sur :
Le vent nous portera repris par Sophie Hunger. Sur un arrangement jazzy des plus sobres à base de cuivres, la chanteuse suisse apporte de la profondeur au tube de Noir Désir, avec un léger accent germanique qui, pour le coup, nous emporte loin.

Impression d’ailleurs, une série d’entretiens du journaliste Gilles Vanderpooten avec le designer Philippe Starck. Ce dernier se livre, par le truchement d’une liste de mots, plus ou moins chargés d’images, de sens ou de valeurs. Starck est un créatif engagé, aux jugements tranchés, tour à tour bienveillants ou rebelles selon qu’il évoque l’amour, l’art, la religion ou la démocratie. (Editions de l’Aube, 2012)

41eHaUIIFBL__SY300_.jpg

Une comédie américaine sans prétention idéale pour occuper un dimanche pluvieux : Crazy Stupid Love . Avec un méga trip sur les abdos de Ryan Gosling, qui génèrent cette réplique culte d’Emma Stone : « sérieusement, on dirait du Photoshop ! » De là à dire qu’on aurait bien envie de toucher pour être sûre qu’ils sont bien réels...