FACES_B__6.jpg

À FACES B, les relations humaines nous sont si chères qu’elles constituent la clé de la pérennité de ce magazine. Au sein de cette union de personnalités, d’horizons, de disciplines et d’âges différents, chacun peut (et doit) faire entendre sa voix. Ce qui implique forcément, de temps à autre, des coups de gueule, des crises d’ego ou d’autorité. Nos valeurs nous unissent toujours, mais nos fonctionnements divergent parfois. Bref, il y a du bruit, de la vie, voire, en point d’orgue, des cris et des larmes. Vient alors le moment salvateur de la « pause bisous »...

Tel Ardisson dans feu Tout le monde en parle, Cyril « aux platines » monte le son et envoie le célèbre Love is you de Carol Williams, signal de l’apaisante tournée de bisous. On se lève tous, non pas pour Danette, mais pour un chaleureux échange de bises avec son voisin, avant de passer au suivant, comme pour les vœux de nouvelle année. C’est l’arme fatale pour détendre l’atmosphère. Chacun se raisonne, s’ouvre aux avis des autres, range ses griefs et se souvient qu’il est fier d’appartenir à cette belle famille.

En cet automne 2013, nous avons eu envie de vous faire profiter de ce petit secret magique et réconfortant. On s’est dit que vous aussi, vous auriez bien besoin d’un peu de chaleur humaine pour affronter les jours qui raccourcissent, les feuilles et la pluie qui tombent. C’est donc un numéro spécial sur les bienfaits de la bise, du baiser et du bisou que vous avez sous les yeux. Sur la joue de vos amis, enfants chéris ou collègues, ou encore sur la bouche de l’être cher, donner un baiser déclenche immédiatement une sécrétion de dopamine, l’hormone anti-stress par excellence. Une vitamine d’un autre genre dont nous aurions tort de nous priver.

XOXO

Un edito de Caroline Simon / illustration de Claire Lupiac