FACES_B__11_Edito.jpg

Pour vivre heureux, vivons touchés !

« À la fin de l'envoi, je touche ! ». Edmond Rostand ne se doutait certainement pas qu'en 2015, ces mots prendraient un sens bien spécifique. Car oui, à la fin des envois, nous touchons ! Tout ce que nous émettons ne demande qu'à toucher. Le cœur. Le corps. L'esprit.

L'équipe de FACES B ne s'y trompe pas. Au cœur du printemps, le toucher prend tout son sens. Nous avons tous besoin – plus ou moins – de ressentir. L'imperméabilité émotionnelle de notre société ne peut pas contenir ce besoin. Ni cette envie. Alors, avec un peu de recul, nous voulons vous donner envie de toucher comme si vous participiez à une grande farandole.

« Touchons-nous les uns les autres ». Au sens propre mais aussi au figuré. Figurez-vous que tout ce qui est touché reste en vous. Cyrano de Bergerac, revenons à lui, utilisait ses mots pour toucher Roxane, sa bien-aimée. Cyrano, encore lui, savait émouvoir à fleuret moucheté. La force et l'émotion dans l'élégance du verbe. « Le meilleur moyen de résister à la tentation est d'y céder » murmurait Oscar Wilde. Teintons-nous alors d'un peu plus de sens. Donnons du sens à nos actes, de la cohérence entre nos envies, nos besoins voire nos comportements. Laissons place à nos sens dans nos agissements. Ovidie et Françoise Huguier, nos invitées made in sens, vous le confirmeront : pour vivre heureux, vivons touchés !

Voilà tout le bonheur que nous vous souhaitons.

Texte : Cyril Jouison // Illustration : Claire Lupiac